Car il a conduit son auteur à un changement radical.

Le 9 Avril 2016

L’auteur a fait son mea-culpa publiquement, il emploie le “je” pour s’accuser, il ne juge pas, il ne se recroqueville pas, il adresse un message à ses concitoyens et surtout aux jeunes, pour qu’ils ne tombent pas dans le piège (comme il l’a été lui-même) de la violence meurtrière.
Il demande pardon et il mérite de le recevoir.
C est un livre témoignage à lire et à relire, et le lecteur gagnerait à le méditer car il a conduit son auteur à un changement radical.
R.G

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s